Mes voyages

Ma passion, et bien sûr mon métier aujourd'hui, s'est nourrie de mon enfance: la Provence où j'ai grandi. Terre de métissage, les différentes cultures et les rencontres ont modelé mon univers musical qui s'est enrichi au fil du temps de musique gitane, maghrébine, africaine et occitane.

 

Ma vocation par contre, n'a rien d'inné. Un jour, un ami, créateur d'instruments en courges de Nice, colloquintes et autres calebasses, en partance pour un long voyage, m'a suggéré de m'essayer à cette discipline.Tout de suite la courge s'est invité dans mes bagages.

 

C'est alors que le besoin de découvrir "ailleurs" les racines de cette passion, les origines de ces courants musicaux, est devenue évidente.

 

Dès le début des années 90, je fais mon premier voyage en Afrique avec mon père. En Algérie,  je découvre les musiques locales, notamment les musiques kabiles et le raï.

Puis l'Europe (Italie, Bulgarie, Belgique, Hollande...) toujours à la recherche et la découverte de sonorités plus "modernes", plus "électriques".

 

Mon métier va prendre corps au début des années 2000. Un voyage au Sénégal avec des amis et ma famille me plonge dans la culture africaine. Les percussions sabar, la danse, la lutte sénégalaise... Tous ces moments me donnent l'envie de mieux connaître le language particulier des tambours.

 

Plusieurs voyages et projets au Sénégal s'en suivent. Je m'intéresse alors à la culture Mandingue et je commence à recevoir des formations en danses et percussions africaine... Formations que je continue encore à suivre.

 

Aujourd'hui, je travaille dans plusieurs associations comme musicien-intervenant et notamment auprès d'un public handicapé, en éveil corporel, dans diverses structures.

 

Découvrez la playlist voyages avec Moussa Traore


My passion, and of course my daily job, has been nourished by my childhood: I grew up in Provence. Land of miscegenation, where the different cultures and encounters have shaped my musical world that grown over time with gypsy, North African, African and Occitan musics.

My vocation however, is not innate. One day a friend creator of instruments that was leaving for a long trip, gave me a Nice squash, a gourd and few colloquintes. He suggested me to try my handcraft abilities. From there on, the squash was a guest in my luggage and my hands couldn't stop shaping instrument.

Then the need to discover "elsewhere" the roots of this passion, the origins of these musical trends became evident.

By the early 90s, I make my first trip to Africa with my father. In Algeria, I discovered the local music, including music Kabila and rai.

And Europe (Italy, Bulgaria, Belgium, Holland ...) always looking and finding sounds more "modern", more "electric".

My job will take shape in the early 2000s. A trip to Senegal with friends and my family immersed me in African culture. Sabar percussion, dance, Senegalese wrestling ... All these moments give me the desire to learn more about the particular language of drums.

Several trips and projects in Senegal would follow.

I then got interested in Mandingo culture and I begun to receive training in African dance and percussion ... Training that I continue to follow.

Today, I work as a musician in several associations, including intervening with a public of disabled people, for body awareness.